Comment réduire ses déchets ?

 

Chaque année, un français génère 354 kg de déchets selon l’Ademe (Agence de la transition écologique). Ce chiffre vous interpelle ?

Trier ses déchets permet de prendre conscience d'une certaine façon des déchets que nous engendrons en tant qu'humain ainsi que de l'impact que nous avons sur la planète. Cependant, nous pouvons mettre en place divers moyens pour réduire nos déchets et apprendre à mieux les trier en achetant différemment.

Le tri reste encore bien aléatoire sur le territoire Français et toutes les communes n’en bénéficient pas. N'hésitez pas à vous renseigner et à faire pression sur vos élus locaux afin de voir ce qu'il est possible de mettre en place. Le tri ne règle donc pas tous les problèmes de plastique mais reste une très bonne solution malgré tout. Cependant, comme on le dit si bien, « le meilleur déchet est celui qu’on ne produit pas ». Le problème doit donc être pris à la source pour réduire nos déchets plutôt que de se concentrer sur le tri.

Le plastique

L'une des avancées majeures de ses dernières années aura été le plastique, aussi pratique que destructeur, il est omniprésent partout dans nos vies. On estime qu’en 2015, 448 millions de tonnes de plastique ont été produites dans le monde. Un nombre complètement sidérant.

Le plastique c'est quoi ? Tout simplement une matière artificielle créée à partir de charbon, pétrole ou gaz naturel. Une matière donc chimique et nocive pour notre santé et celle des écosystèmes. D'après une récente étude menée par l’université de Newcastle* nous ingérons chaque semaine l'équivalent de 5g de plastique, soit la taille d'une carte de crédit.

Nous ne sommes d'ailleurs pas la seule espèce touchée par ce fléau, les animaux marins et terrestres ingèrent des quantités astronomiques de plastiques qui entraînent bien souvent leur mort. Cela touche toutes les espèces : tortues, poissons, dauphins, et même les oiseaux… Le plastique est partout, et les chercheurs estiment qu’à ce rythme, en 2050 il y aura plus de plastique dans les océans que de poissons…

Autre fait marquant, d'après l'association « agir pour l'environnement * 78% des eaux minérales en bouteille présentent des micro-particules de plastique.

Le plastique n'est pas un déchet recyclable à l'infini malgré ce que l'on pourrait croire. Le plastique transparent des bouteilles classique (PET) est transformé pour en faire de nouvelles mais il faut y ajouter du plastique neuf, et ce jusqu'à 2/3 fois maximum. Ce n'est donc pas recyclable à l'infini et non une ressource viable. Autre fait à comprendre sur le plastique, il s’agit d’une ressource qui ne se biodégrade jamais c’est à dire qu’elle va se transformer petit à petit, en millier de micro-particules de plastique et sera toujours présente dans l’environnement. On estime sa durée de vie de 450 ans à … l’infini.

Le plastique coloré que l'on connaît (rouge ou vert) lui ne peut pas être recyclé et termine en rouleau d'isolation pour nos maisons par exemple !

Les bouteilles plastiques opaques comme celles du lait seront en partie utilisées pour en faire des tuyaux d'arrosage et de l'équipement automobile.

Tout ce qui n'est pas ou ne peut plus être recyclé finit à l'incinérateur et cela ne disparaît pas par magie, des particules fines se retrouvent ensuite dans l'air, dans l'eau...

Recycler c'est très bien pour des matières naturelles comme le carton, le papier, les déchets alimentaires mais le plastique est vraiment à limiter dès que possible à la source !

Une étude menée par WWF en 2019 rapporte qu'un tiers des déchets plastiques produits dans le monde se retrouve dans la nature. On estimait à 100 millions de tonnes de déchets plastiques dans la nature en 2016 !

Comment réduire ses déchets ?

Acheter en vrac :

Un moyen efficace de réduire ses déchets est l’achat de produits en vrac. Cela demande un peu d’organisation au départ mais cela reste accessible à tout le monde. L’achat de produit en vrac permet aussi de mieux maîtriser ses dépenses et d’acheter pile les quantités dont nous avons besoin afin d’éviter le gaspillage alimentaire.

Le compost

Le compost collectif ou individuel permet de limiter et revaloriser des déchets organiques (épluchures de fruits et légumes , coquilles d'œufs...) et de leur donner une seconde vie en les transformant en terreau. Ce terreau est très intéressant pour la santé de vos plantes et de la biosphère de manière générale. N’hésitez pas à vous renseigner dans votre ville, il existe de plus en plus de compost partagé. Si vous avez la place et l’envie, le compost individuelle est une super alternative aussi.

Non aux bouteilles d’eau en plastique

Comme dit plus haut, 78% de l’eau en bouteille plastique est polluée par des micro-plastiques. Pensez donc à privilégier une gourde pour vous hydrater. La gourde possède de multiples avantages contrairement à la bouteille en plastique. C’est économique : vous n’aurez plus besoin d’acheter des bouteilles d'eau. Elle garde le frais contrairement au plastique grâce à sa matière en inox.

Pour la maison, il existe des solutions comme les perles de céramique ou le charbon actif qui vont venir purifier l’eau du robinet et même retirer le goût calcaire. Il existe également un système à installer chez soi d’hyper filtration d’eau ! Cela permet de filtrer l’eau qui est ainsi osmosée et donc d’éliminer tous les résidus de médicaments, hormones, métaux lourds etc qui peuvent s’y trouver . Malgré tout, il faut savoir que l’eau du robinet en France est une eau beaucoup plus contrôlée que celle en bouteilles et reste beaucoup plus sécure pour notre santé.

Privilégier des plus grosses quantités

Lors de vos courses alimentaires ou autre, privilégiez toujours les aliments le moins emballés possible si vous avez difficilement accès au vrac. Évitez le plus possible le plastique et préférez le carton par exemple. Privilégiez également les grosses contenances si possible pour des aliments non périssables ou à longue durée de conservation comme de l’huile d’olive, la farine, des aliments secs… Cela permet d’éviter de multiplier plusieurs contenants !

Cuisiner maison

S’il y a bien une manière simple de diminuer les déchets c’est le fait maison. Cuisiner maison permet de contrôler son budget tout en sachant ce que l’on met dans son assiette (pas d’additifs, de sucre…) c’est une excellente manière de manger sainement en faisant du bien à la planète.

 

Alors, prêt à consommer autrement ?

 

Sources :

Newcastle.edu

Agirpourlenvironnement.org 

 

Article écrit par Anaïs du Blog Ana-Green